Nystagmus

Caractérisation des nystagmus

Le nystagmus est un mouvement d'oscillation involontaire et saccadé des yeux.
Il peut être symptomatique (vertiges, détérioration de la vision) ou asymptomatique.

Les nystagmus peuvent prendre des formes très variées. De nombreuses caractéristiques sont donc nécessaires pour les décrire.
Dans le tableau ci-dessous, sont répertoriées les caractéristiques de description d'un nystagmus.

Caractéristiques Description
Forme A ressort (constitué d'une phase rapide et d'une phase lente)
Pendulaire (constitué uniquement de phases lentes)
Direction Horizontale, verticale, torsionnelle, mixte
Sens de battement (pour un nystagmus à ressort) Sens de la phase rapide : droit/gauche, haut/bas, horaire/antihoraire
Aspect conjugué ou non conjugué sur les deux yeux Disconjugué : non conjugué en convergence ou en divergence
Dissocié : d'amplitude différente sur les deux yeux
Influence de la position des yeux dans l'orbite Amplification, atténuation du nystagmus
1er degré : présent dans la direction de la phase rapide
2e degré : présent aussi en position primaire du regard
3e degré : présent dans toutes les positions du regard
Influence de la suppression de la vision (lunettes de Barthel ou de Frenzel) Amplification, atténuation du nystagmus
Influence de la position de la tête dans l'espace Amplification, atténuation du nystagmus
[Vignal & Miléa, 2002]

Il pourrait être ajouté à ces caractéristiques la fréquence des mouvements perturbateurs et leur amplitude.

Phase lente

La phase lente du nystagmus peut aussi être décrite. En effet, sa forme peut être révélatrice de la cause du nystagmus.

AnalyseNystagmusPhaseLente

Outils d'analyse

Visualisation des tracés

La visualisation avec meyeAnalysis des tracés oculomoteurs permet d'identifier d'éventuels nystagmus.

Sur le graphique ci-dessous, la position angulaire horizontale de l'oeil droit (en °) est tracée en fonction du temps (en seconde) pour un paradigme de type gap horizontal.
C'est un exemple de nystagmus de type gaze-evoked. Plus précisément, il s'agit d'un nystagmus à ressort horizontal dont la phase lente est exponentielle décroissante, de 3 à 5 degrés d'amplitude, n'apparaissant qu'en position excentrée et dont le sens de battement correspond à la direction du regard (nystagmus de 1er degré). Dans ce type nystagmus, c'est la phase lente centripète qui est pathologique.
Cela évoque un problème d'intégration (problème de step) du noyau prepositus hypoglossi, du cervelet, ou des noyaux vestibulaires.

AnalyseNystagmusGazeEvoked

Le tracé ci-dessous montre la position angulaire verticale de l'oeil droit (en °) en fonction du temps (en seconde) pour un paradigme de type gap horizontal.
Il s'agit d'un nystagmus downbeat (nystagmus à ressort vertical vers le bas), dont la phase lente est linéaire, présent en position centrée de l'oeil, de 2 à 3 degrés d'amplitude.
L'analyse du tracé de l'oeil gauche serait nécessaire pour déterminer le caractère conjugué ou non du nystagmus.
En outre, l'analyse d'un test de saccades verticales (type updown) permettrait d'étudier l'influence sur ce nystagmus de la position de l'oeil dans l'orbite.
Ce type de nystagmus est souvent révélateur de lésions du cervelet vestibulaire.

AnalyseNystagmusVerticalRessortBas

Nystagmus et localisation

Certains nystagmus sont de mécanisme connu et leur présence peut informer sur la localisation des lésions.
Les nystagmus pouvant être observés à l'aide du Mobile eBT et dont les mécanismes sont connus sont présentés dans le tableau ci-dessous.

Description du nystagmus Fonctions lésées Structures possiblement concernées
Nystagmus gaze-evoked (du regard excentré)

Nystagmus à ressort dont la phase rapide est dans la direction de l'excentration du regard. Souvent asymptotique. Oscillopsie si la vitesse de la phase lente est importante.
Mauvaise intégration du signal de vitesse en position (step). Cervelet vestibulaire (flocculus, paraflocculus), tronc cérébral (noyau prepositus hypoglossi, lieu de l'intégrateur des saccades horizontales, et noyaux vestibulaires adjacents au cervelet vestibulaire), mésencéphale (noyau interstitiel de Cajal, lieu de l'intégrateur des saccades verticales)
Nystagmus downbeat (vertical battant en bas)

Accentué dans les regards latéraux, vers le haut, en convergence et par hyperventilation.
Anomalies du réflexe vestibulo-oculaire vers le bas et/ou de la poursuite verticale vers et bas et/ou du maintien du regard excentré (intégrateur de position verticale) cervelet vestibulaire (flocculus, paraflocculus), tronc cérébral, plancher du IVe ventricule
Nystagmus upbeat (vertical battant en haut)

Accentué dans les regards en bas, par la convergence et par hyperventilation.
Anomalies du réflexe vestibulo-oculaire vers le haut et/ou du maintien du regard excentré (intégrateur de position verticale) cervelet, tronc cérébral (faisceau longitudinal médian et noyaux perihypoglossaux dans le mésencéphale et le bulbe)
Nystagmus alternant périodique

horizontal, le plus souvent présent en position primaire du regard, change de direction environ toutes les deux minutes
Instabilité du système de stockage de vitesse impliqué dans le contrôle inhibiteur de la durée du nystagmus vestibulaire cervelet vestibulaire (nodulus et uvula)
Nystagmus see-saw ou hemi-see-saw (à bascule)

Peut être pendulaire ou à ressort. Dans la première phase, un oeil s'élève avec intorsion alors que l'autre s'abaisse avec extorsion. Dans la deuxième phase, les deux yeux font les mouvements inverses (pendulaire) ou une saccade divergente (à ressort).
Dysfonctionnement vestibulaire otolithique. Perte des informations visuelles destinées à l'olive inférieure et au flocculus cérébelleux, jouant un rôle dans le contrôle adaptatif des réflexes vestibulo-oculaires. Région du noyau interstitiel de Cajal dans les pédoncules cérébraux (mésencéphale)

Références

[Gaymard et al., 1999], [Tourbah et al., 1999], [Vignal & Miléa, 2002], [Leigh & Averbuch-Heller, 2005] [Leigh & Zee, 2006]